Dans la nature, l’eau qui tombe du ciel sur les plaines et bois pénètre la terre et s’accumule sous forme de nappes phréatiques. Cette eau ressort sous forme de sources permettant de s’abreuver et de former tous les cours d’eau.

Le bétonnage n’existe que depuis l’apparition de l’automobile. Chaque année dans le monde, à la suite de l’extension des villes, 300 000 m2 (surface de l’Italie) de terres arables sont bétonnées.

En France, tous les 10 ans, l’équivalent d’un département de terre arable disparaît et la pluie qui tombe sur une surface bétonnée est recueillie et dirigée vers un cours d’eau. D’où les fréquentes inondations.

En outre, l’eau des nappes phréatiques est toujours polluée par les pesticides utilisés en agriculture moderne. C’est pourquoi nos cours d’eau contiennent beaucoup moins de poissons qu’autrefois.

Nos élus encouragent l’immigration et se réjouissent de augmentation de la population. C’est une imbécillité majeure… une de plus !

Share This